HOPE, vivement demain

 

Projet conçu pour les élèves de la classe de 3ème 1 du collège Lucie Aubrac d'Isneauville (76) dans le cadre du dispositif départemental (76) "Un artiste un collège".

 

Période : mars à juin 2014

Direction/ conception : Charlotte Rousseau

Assistante & pédagogie :  Eléonore Guipouy

Intervenants auprès des élèves : Eléonore Guipouy, Steven Hervouet & Charlotte Rousseau

Invités : Julie Pradier (photo), Eva Assayas (danse)

 

****

 

 

L’âge douloureux ?

"Le collège correspond à la perte de repères, à une complète redistribution des cartes.

C'est le moment délicat, où l'on passe de l'enfance à la pré-adolescence, d'un professeur, à plusieurs et où l'on perd ses repères. Et puis, évidemment, le corps change. Mais aussi la voix. Ce qui faisait partie intégrante de notre identité au regard des autres est ébranlé. Brutalement. Et pas comme son camarade de classe; non, trop vite, trop tôt, trop tard; et pas comme on le souhaiterait.

C'est donc, l'acceptation de soi, et son affirmation qui est au coeur de cette époque mouvementé. L'enjeu étant de changer, de grandir en gardant contact avec celui que l'on était enfant.

A cet âge, les corps confiants ou maladroits, en pleine transformation physique, tentent d'affirmer une virilité ou une féminité en devenir et leur appartenance à un groupe social auquel ils empruntent les codes vestimentaires ou les attitudes.

«HOPE» consiste justement à saisir cette ambivalence de l'adolescence, entre mimétisme, obsession de l'apparence et construction identitaire.

«HOPE» ce sont donc les comportements révélateurs d'une communauté et/ou d'une génération: gestes, mimiques, regards, expressions, références stéréotypées.

C’est une recherche de l’identité de l’élève, de sa particularité, de ce qui le définit.

C’est : le corps - la voix - la famille - les amis- la chambre - le collège - les choses - les loisirs - la musique - «les fringues» - les attributs - les jeux - les rôles que l’on joue - le groupe - la solitude -la sonnerie toutes les heures - la photo de classe - le carnet de correspondance scolaire - Absences-retards-heures de retenues...

Dans «HOPE», on cherche malgré tout, la grâce, propre à cet âge d'incertitude et de bouleversements intimes". (Ch. Rousseau)